<== Retour


LES "ATELIERS" GUILLAUME-BUDÉ

(2018-2024)


Les FEMMES de la mythologie (2018-2019)
Les ENFERS dans la littérature antique (2019-2020)
Les mille et un visages d'ULYSSE (2021-2022)
MÉTAMORPHOSE (2022-2023)
Le parcours d'ÉNÉE dans l'Énéide (2023-2024)

Littérature et SCIENCE (2022)
Littérature et VOYAGE (2022)
Littérature et PSYCHANALYSE (2023)
Littérature et THÉORIE LITTÉRAIRE (2023)
Littérature et SHOAH (2023)
Littérature et ART (2024)
Littérature et genre ÉPISTOLAIRE (2024)

Initiation au GREC ancien
Initiation au LATIN
Étymologies

 

LES FEMMES DANS LA MYTHOLOGIE

 

Electre Hélène Médée Pénélope Phèdre


Indications bibliographiques, par Nicole Laval-Turpin, Catherine Malissard et Émilia Ndiaye
Répartition du masculin et du féminin dans la Théogonie d'Hésiode, par Émilia Ndiaye
Phèdre et Médée, par Émilia Ndiaye
Andromède, une victime de rêve, par Diane Marchand

 

D'UN MONDE À L'AUTRE : APPROCHER, VISITER, HABITER LES ENFERS

Animateurs : Pierre-Alain CALTOT, Nicole LAVAL-TURPIN, Catherine MALISSARD, Diane MARCHAND et Émilia NDIAYE

Les Enfers : Indications bibliographiques,

Place et organisation des Enfers, par Émilia Ndiaye

Les eaux et leurs gardiens, par Nicole Laval-Turpin

Les habitants des Enfers : Hadès, Perséphone et les autres, par Catherine Malissard

Au bord des Enfers : Ulysse et la Nékuïa, par Nicole Laval-Turpin

La catabase d'Énée aux Enfers, par Émilia Ndiaye

Au-delà des Enfers : Orphée, exemplier par Diane Marchand

La catabase d'Orphée, par Émilia Ndiaye et Catherine Malissard

Les reprises de la catabase d'Orphée de l'Antiquité à nos jours, par E. Ndiaye, N. Laval-Turpin et C. Malissard

Les Enfers : parodie, lieu de méditation, par Pierre-Alain Caltot

COMPLÉMENT (par J. Nivet) :

Le Ravissement de Proserpine, par Jean Claveret (l'Enfer mis sur le théâtre par un avocat orléanais du XVIIe siècle, d'après Ovide et Claudien), texte intégral.


LES MILLE ET UN VISAGES D'ULYSSE

Animateurs : Pierre-Alain CALTOT, Nicole LAVAL-TURPIN, Catherine MALISSARD, Emilia NDIAYE.

Notre atelier a été centré autour d'une figure unique, celle d'Ulysse tel qu'Homère nous le donne à voir dans L'Odyssée, cet Ulysse qualifié dès le premier vers de l'épopée de polytropos, "aux mille tours".

Ἄνδρα μοι ἔννεπε, Μοῦσα, πολύτροπον, ὃς μάλα πολλὰ
πλάγχθη, ἐπεὶ Τροίης ἱερὸν πτολίεθρον ἔπερσε·
πολλῶν δ' ἀνθρώπων ἴδεν ἄστεα καὶ νόον ἔγνω,
πολλὰ δ' ὅ γ' ἐν πόντῳ πάθεν ἄλγεα ὃν κατὰ θυμόν,
ἀρνύμενος ἥν τε ψυχὴν καὶ νόστον ἑταίρων.
Odyssée, I, 1-5
Ô Muse, conte-moi cet homme aux mille tours qui erra si longtemps après qu'il eut pillé la ville sainte de Troade, cet homme qui a découvert les cités de tant d'hommes et leur état d'esprit, cet homme qui, sur la mer, a enduré tant d'angoisses dans son âme en luttant pour sa survie et le retour de ses compagnons.
Eἴμʹ Ὀδυσεὺϛ Λαερτιάδηϛ, ὃϛ πᾶσι δόλοισιν
ἀνθρώποισι μέλω, καί μευ κλέοϛ οὐρανὸν ἵκει.
Odyssée, IX, 19-20.
Je suis Ulysse fils de Laërte, c'est moi qui suis connu
de tous les hommes par mes ruses et dont la gloire monte jusqu'au ciel.

 

PLAN suivi :

• Présentation de l'atelier à travers l'iconographie et des extraits de l'Odyssée.
• Les multiples visages de la traduction : Sur quel(s) texte(s) travailler ? Pourquoi la traduction de Jaccottet ? Quel est l'enjeu d'une traduction ?
• Ulysse fils et père : Les différentes facettes de la filiation. Un personnage ambigu.
• Les errances d'Ulysse : La part des dieux. La part d'Ulysse. La part d'Homère.
• Ulysse reconnu par les siens.
• Ulysse et le pouvoir. La confrontation avec les prétendants, la cité homérique, le pouvoir royal.
• Les mille et un visages d'Ulysse à travers le temps. Du héros antique aux multiples figures du héros moderne.


BIBLIOGRAPHIE :
– Traduction versifiée de Philippe Jaccottet (recommandée)
– Traduction de Victor Bérard (en alexandrins blancs, 1924) : Le Livre de Poche/ Editions Folio/en édition bilingue, Les Belles Lettres, "Classiques en poche".
– Traduction de Médéric Dufour, Jeanne Raison (prose, 1961), GF.
– Traduction de Frédéric Mugler (versifiée, 1991), Actes Sud, "Babel".
– Traduction de Mario Meunier (prose, 1943), Albin Michel (relié, avec illustrations).
– Traduction d'Emmanuel Lascoux, 2021, P.O.L.
— Tout Homère, en un seul volume, paru en 2020 aux Belles Lettres.

Et autour…
La Méditerranée d'Homère, de la guerre de Troie au retour d'Ulysse, 16 articles, Collections de l'Histoire, 2004.
Sur la mer violette. Naviguer dans l'Antiquité, textes réunis par Claude Sintès, Belles-Lettres, 2009
Homère et l'Odyssée, Suzanne Saïd, Belin, 2010.
Ulysse, l'odyssée d'un personnage d'Homère à Joyce, Corinne Jouanno, Ellipses, 2013.
Origine de la cité grecque, Homère et son temps, Évelyne Scheid-Tissinier, Armand Colin, 2013.
Une odyssée, un père, un fils, une épopée, Daniel Mendelsohn, Flammarion, 2017.
Homère, Pierre Judet de La Combe, Gallimard, 2017.

ARTICLES QUI ONT ÉTÉ PROPOSÉS DANS LES DIFFÉRENTES SÉANCES :

Grecs contre Troyens, les forces en présence, doc. Wikipedia

L'Odyssée, des lieux et des hommes, 1981, par François Hartog

Ulysse aux mille métamorphoses, 2006, par Sylvie Galhac

Le génos et l'oikos en Grèce ancienne, 1991, extrait d'Histoire des institutions politiques et sociales de l'Antiquité, Par Michel Humbert

Compte rendu de Le complexe de Zeus. Représentation de la parenté et de la filiation en Grèce ancienne, 2004, de Jean-Claude Bonnard [lien vers l'ensemble de l'ouvrage : https://books.openedition.org/psorbonne/13278]

L'invention de la famille grecque, 2017, par Alain Duplouy

La Télémachie et la mer, rites et épreuves d'un anti-héros, 2016, par Victor Alonso Troncoso

Poséidon et les errances d'Ulysse, 2006, par Olivier Estiez

Ce que la science des océans doit à Homère, 2004, par Jacqueline Goy

Ulysse d'île en île. Comment les rencontres insulaires (re)définissent l'identité du héros, 2020, par Émilia Ndiaye

Le périple d'Ulysse, 2003, par Jean Cuisenier

L'anagnorisis dans l'Antiquité, 1988, par Terence Cave

La "reconnaissance" définie par Aristote dans La Poétique

Homère et le bon ordre politique, 2003, par Alain Fouchard

Le nom d'Homère, 1972, par Louis Deroy

Les petites Odyssées : Elpénor de Jean Giraudoux, Naissance de l'Odyssée de Jean Giono, 2005, par Pierre Duroisin

EN MARGE DE L'ODYSSÉE, IMAGES ET TEXTES (par J. Nivet)

Les aventures d'Ulysse en images, de l'Antiquité au XXe siècle
Les femmes qu'a rencontrées Ulysse : Circé, Calypso, Nausicaa
Pénélope et son fils Télémaque
Les fresques de la domus de la via Graziosa à Rome
Scènes de l'Odyssée d'après Le Primatice
Les dessins de John Flaxman
Trois sculptures du XIIe siècle inspirées par des passages de l'Odyssée dans l'abbaye de Vézelay
Ulysse et Pénélope après Homère
Histoire vraie : une parodie de l'Odyssée par Lucien de Samosate (+ Ier siècle)
Ulysse et Pénélope, quelques poèmes de Ronsard à Brassens
Télémaque, ou les deux premiers chants de l'Odyssée mis en vers burlesques par Hugues de Picou (1650)
Pénélope ou le retour d'Ulysse, tragédie en cinq actes par Charles-Claude Genest, 1684 (texte intégral)
Giono, Naissance de l'Odyssée, une déconstruction burlesque du poème d'Homère (1938)
Quelques notes sur Ulysse ou l'Intelligence, essai de Gabriel Audisio (1900-1978), publié en 1945
De la mythologie antique à la science-fiction contemporaine. L'Ulysse de Le Lob et Pichard (par Alain Malissard)

LA MÉTAMORPHOSE

Animateurs : Pierre-Alain CALTOT, Isabel DEJARDIN, Nicole LAVAL-TURPIN et Catherine MALISSARD.

C'est par l'oeuvre d'Ovide que nous avons découvert les innombrables variations, issues des mythes grecs. Les Métamorphoses nous décrivent en effet ces changements surnaturels toujours subis par les humains, du fait d'une intervention divine. D'où notre questionnement : ce phénomène serait-il un changement d'apparence ou une nouvelle nature ? Et s'il s'agissait de retrouver sa nature profonde ? Les finalités de ce phénomène se révèlent alors multiples: philosophique, existencielle, érotique, punitive ou consolatrice…
Notre temps de mutations radicales s'interroge beaucoup sur les notions de genre et de sexe, sur une approche nouvelle de l'animalité, la vie secrète des arbres et notre exploration des origines permet peut-être d'approfondir sur un mode original des données liées à notre condition de mortel. D'autres textes anciens ont nourri la réflexion (contes de Lucien, et d'Apulée, fragments de Pythagore, etc.) menant avec profit jusqu'aux références modernes, venues de Franz Kafka, Eugène Ionesco ou Lewis Carroll – et bien d'autres, souvent inattendues.
"Je est un autre". La métamorphose, littéralement "transformation" ou passage d'une forme à une autre, interroge depuis l'Antiquité l'identité de l'individu. Aujourd'hui, notre condition humaine continue de se définir à l'épreuve des changements subis – adolescence et senescence – ou choisis : changement de sexe, changement d'identité, transhumanisme et même posthumanisme… Autant de catégories difficiles à définir et à concevoir qui puisent leur origine dans les mythes grecs ou latins et que nous vous proposons de scruter au cours de nos cinq ateliers.
Soucieux de faire résonner les textes antiques (Daphné, Narcisse, Echo, pour ne citer qu'eux) avec les problématiques contemporaines que nous tendent l'actualité et la société, nous avons interrogé l'étrangeté radicale de la métamorphose, qu'elle soit transitoire ou définitive. Or la métamorphose semble bien être le lot de l'humaine condition : la puberté ne doit-elle pas se concevoir comme la transformation, physique et psychologique, de l'enfant vers l'adulte ? Aux confins de l'identité et de l'altérité, nous avons affronté l'inépuisable énigme de la métamorphose : est-ce changer d'apparence ou retrouver son essence ?

BIBLIOGRAPHIE :
– Hélène Vial, La métamorphose dans les Métamorphoses d'Ovide. Étude sur l'art de la variation, Les Belles Lettres, coll. d'études anciennes, 2010, 527 p. (papier 55 € / électronique 23 €)
– Blanche Cerquiglini, Métamorphoses, d'Actéon au posthumanisme, Les Belles Lettres - coll. Signets, 2018, 206 p. (papier 15 € / électronique 11 €)
– Apulée, L'Âne d'or
– Aristophane, Lysistrata
– Bettelheim B., Psychanalyse des contes de fée
– Carrère E., La Moustache
– Carroll C., Alice au pays des merveilles
– Catulle, Poésies, 64
– Collodi C., Les Aventures de Pinocchio
– Dolto F., Dolto-Tolich C., Pacheminier C., Paroles pour adolescents ou le complexe du homard
– Ionesco E., Rhinocéros
– Kafka F., La Métamorphose
– Ovide, Métamorphoses
– Shakespeare W., Le Songe d'une nuit d'été

PLAN suivi :
1. Présentation du thème
2. La part des éléments
3. Adolescence, adulescence, sénescence
4. Parole et silence
5. Corps et identité.

Métamorphoses : présentation du thème, par Pierre-Alain Caltot
Métamorphoses : la part des éléments, par Nicole Laval-Turpin

COMPLÉMENTS (par J. Nivet) :
Les illustrations des Métamorphoses d'Ovide dans l'édition de 1732 de l'abbé Banier : 131 figures en taille-douce.
Analyse des Métamorphoses d'Ovide d'après l'édition "Budé"
"Les Métamorphoses d'Ovide ou la fabrique des images", compte rendu d'une conférence d'Isabel Dejardin.

 

LE PARCOURS D'ÉNÉE DANS L'ÉNÉIDE

Animateurs : P.-A. CALTOT, I. DEJARDIN, N. LAVAL-TURPIN, C. MALISSARD

Enée est à la fois la figure tutélaire de la romanité et le héros mal aimé de la tradition, par comparaison avec ses devanciers grecs, Achille et Ulysse. Par rapport au bouillant Achille et à l'Homme aux mille tours, le pieux Enée (pius Æneas) passe pour une figure héroïque en demi-teinte, pour ne pas dire fade. On a même pu le décrire comme celui qui "réussit à ne pas être un fondateur" (Florence Dupont, Rome. La Ville sans origine, 2011). Pour dépasser ce point de vue, sans doute contestable, nous avons proposé aux participants de l'atelier d'embarquer dans la nef d'Énée qui nous a emmenés de Troie, quittée lors d'une "nuit cruelle / qui, fut pour tout un peuple une nuit éternelle", selon Racine (Andromaque), jusque sur le rivage du Latium où un jour s'élèveront les fiers remparts de l'altière Rome. Embarquer avec Enée, c'est poursuivre un trajet mythique et anthropologique de l'Orient vers l'Occident, c'est envisager les origines de la romanité aux confins du mythe et de l'histoire, c'est se laisser guider par Virgile qui réécrit l'Iliade et l'Odyssée pour leur donner un nouveau sens dans son Énéide. Et, dans cette épopée fondatrice de la romanité, dans ce grand poème de la nation romaine, c'est laisser à Énée sa chance de tracer sa voie vers un héroïsme singulier, tandis que Virgile trace sa voix, en émulation homérique.

PLAN de l'atelier :
1. Introduction, lien avec Homère
2. L'espace, chant II (I. Dejardin)
3. Énée et les femmes, chant IV (C. Malissard)
4. La transmission, chant VI (N. Laval-Turpin)
5. La pierre et l'eau, chant VIII (P.-A. Caltot)
6. Conclusion

ILLUSTRATIONS (par J. Nivet)
La navigation d'Énée (carte)
Scènes de l'Énéide illustrées par quelques artistes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles
50 scènes de l'Énéide gravées par Bartolomeo Pinelli en 1811
Les peintures d'Antoine Coypel dans la "Galerie d'Énée" du Palais-Royal (1703-1717)

VIRGILE TRAVESTI (par J. Nivet)
Une traduction de l'Énéide en vers burlesques : le "Virgile travesti" de Paul Scarron (1668) : Livre I - Livre II - Livre III - Livre IV - Livre V - Livre VI - Livre VII - Livre VIII - Livre IX - Livre X - Livre XI - Livre XII

 


ATELIERS "LITTÉRATURE"

P.-A. Caltot H. Courtemanche B. Hauchecorne N. Laval-Turpin C. Malissard

LITTÉRATURE ET SCIENCE

par Bertrand HAUCHECORNE

En nous appuyant sur des textes de mathématiciens hellènes, nous avons évoqué le développement de la science dans l'Antiquité grecque au point que cette dernière devienne un modèle pendant plus de vingt siècles. La géométrie d'Euclide, les inventions d'Archimède comme le bouillonnement intellectuel à Alexandrie ont été les piliers de trois séances où seule la curiosité intellectuelle était requise.

LITTÉRATURE ET VOYAGE

par Nicole LAVAL-TURPIN

A pied, à cheval, sans voiture, nous avons arpenté hardiment les temps littéraires depuis la via romana. Les héros ont eu recours au seul moteur de leur élan : apprendre, survivre, oublier, guérir, fuir ou gagner. L'aventure nous a portés, par étapes, vers le pas du sociologue, les tribulations picaresques et l'ambition des jeunes loups du Romantisme.

Plan de l'atelier et synthèse (par N. Laval-Turpin)

Les voyageurs devant les "manières particulières" des étrangers : l'exemple des voyageurs français en Italie (par J. Nivet)

LITTÉRATURE ET PSYCHANALYSE

par Catherine MALISSARD

La psychanalyse fondée par Sigmund Freud est une méthode d'investigation qui vise avant tout à explorer l'inconscient d'un individu mais, discipline anthropologique, elle n'écarte pas le domaine des arts, et notamment celui de la littérature. Nous avons examiné dans un premier temps les principaux concepts de cette science née avec le vingtième siècle. Puis nous avons étudié le premier essai que Freud a consacré à une œuvre littéraire, La Gradiva de Jensen (1903), inaugurant ainsi ce qu'on appelle aujourd'hui la psychanalyse appliquée. Cet atelier a tenté de mettre en lumière la relation tourmentée, passionnelle et ambivalente qui s'est nouée entre la littérature et la psychanalyse. En effet les écrivains comme les critiques ne pouvaient rester indifférents devant la découverte de l'inconscient, puisque la psychanalyse, comme anthropologie, n'écarte pas le domaine des arts, et notamment celui de la littérature, de sa réflexion.

THÉORIE LITTÉRAIRE: L'AUTEUR, L'ŒUVRE, LE LECTEUR


par Hadrien COURTEMANCHE

Afin d'initier aux principaux concepts de la théorie littéraire, ce cours a proposé d'étudier les trois pôles qui fondent et régissent les études sur la littérature depuis près de deux siècles: l'auteur, l'œuvre et le lecteur. Du "sacre de l'écrivain" à la "mort de l'auteur", en passant par la révolution structuraliste ou l'émergence de la figure du lecteur, nous avons tenté de mieux cerner ce qu'implique l'idée de littérature.

LITTÉRATURE ET SHOAH

par Hadrien COURTEMANCHE

La destruction des Juifs d'Europe par le régime nazi reste pour l'Histoire la marque distinctive du XXe siècle. Cette volonté d'anéantissement systémique a été au cœur de nos réflexions et nous a conduits à interroger la dichotomie entre dicible et indicible, à questionner la primauté du témoignage, à affronter les problèmes posés par le discours fictionnel et à réfléchir à la place de la littérature dans la mémoire génocidaire.

Introduction & ConclusionTextes étudiésBibliographie

LITTÉRATURE ET ART : L'ŒUVRE DANS L'ŒIL DU NARRATEUR

par Pierre-Alain CALTOT

Les trois séances de cet atelier ont porté sur les descriptions littéraires d'œuvres d'art figurées, notamment peintes ou sculptées. En puisant dans un large corpus de textes, depuis l'Antiquité jusqu'au XXe siècle, nous avons envisagé les fonctions de ces descriptions littéraires d'œuvres d'art, qu'on appelle ekphrasis. En étudiant l'histoire du mot depuis les textes grecs, nous avons suivi son évolution jusque dans la critique contemporaine et, avec lui, l'intérêt que la poésie ou le roman ont éprouvé pour ce type de description.

LITTÉRATURE ET GENRE ÉPISTOLAIRE

par Nicole LAVAL-TURPIN

La lettre, témoignage de notre profonde humanité, à travers les siècles, est document ou œuvre d'art.
Devenue obsolète, la pratique épistolaire venue du fond des âges, d'une richesse inouïe, nous confronte à notre profonde humanité. Lien familial et intime ou document socio-historique, manifeste politique ou prescription morale, la correspondance ressuscite le quotidien à travers les siècles, et constitue un témoignage où l'art de formuler a aussi engendré des fictions littéraires aujourd'hui "classiques".
Séquence pour les nostalgiques de la plume, les résistants aux courriels et les curieux en tous genres : on y a découvert que la lettre n'échappa point à la mode, mais qu'elle posséda même un pouvoir salvateur ou assassin.


ATELIERS "LINGUISTIQUE"

INITIATION AU GREC ANCIEN

par Colette SPENLÉ-CALMON

INITIATION AU LATIN

par Nicole LAVAL-TURPIN

ETYMOLOGIES

par Nicole LAVAL-TURPIN


<== Retour