<== Retour


MALGRÉ LA DÉFENSE D'ATHÉNA, LES FILLES DE CÉCROPS OUVRENT LE COFFRE OÙ EST CACHÉ ERICHTHONIOS


Cécrops, premier roi légendaire d'Athènes, était né de la Terre même; c'est pourquoi le bas de son corps était celui d'un serpent. Il épousa Aglauros, fille d'Actaeos, dont il eut quatre enfants, un fils Erysichton (qui mourut jeune) et trois filles Aglauros, Hersé et Pandrosos.
Héphaistos avait essayé de violer Athéna venue dans son atelier lui commander des armes; mais le sperme se répandit sur la cuisse de la déesse qui l'essuya avec de la laine qu'elle jeta à terre. La Terre (Gaïa) ainsi fécondée donna naissance à Érichthonios. Athéna le recueillit et l'éleva en cachette, avec l'intention de le rendre immortel ((Apollodore, Bibliothèque, III, 14, 6). L'enfant avait pour particularité d'être mi-homme mi-serpent, tout comme Cécrops. Athéna remit ensuite l'enfant, enfermé dans un coffre, aux filles de Cécrops, tout en leur défendant formellement de l'ouvrir. Mais Aglaure ouvrit le coffre et les jeunes filles, terrifiées, se suicidèrent en se jetant du haut de l'Acropole.

MBAO-

d'après Martin DE VOS (1532-1603), Erichthonios découvert par les filles de Cécrops, huile sur bois

Ovide raconte que la corneille, voulant mettre le corbeau en garde contre un excès d'empressement à intervenir dans les affaires d'autrui, lui a raconté l'histoire des filles de Cécrops.

OVIDE, Métamorphoses, II, 552-564

Invenies nocuisse fidem. Nam tempore quodam
Pallas Erichthonium, prolem sine matre creatam,
clauserat Actaeo texta de vimine cista
virginibusque tribus gemino de Cecrope natis
et legem dederat, sua ne secreta viderent.
Abdita fronde leui densa speculabar ab ulmo,
quid facerent : commissa duae sine fraude tuentur,
Pandrosos atque Herse ; timidas uocat una sorores
Aglauros nodosque manu diducit, et intus
infantemque uident adporrectumque draconem.
Acta deae refero. Pro quo mihi gratia talis
redditur, ut dicar tutela pulsa Mineruae
et ponar post noctis auem ! Mea poena uolucres
admonuisse potest, ne uoce pericula quaerant.

Tu verras que c'est ma fidélité qui m'a perdue. Un jour Pallas avait enfermé Érichthonius, enfant né sans mère, dans une corbeille tressée avec l'osier de l'Acté et elle l'avait confié à trois vierges, filles de Cécrops au corps hybride, en leur défendant de regarder ce qu'elle tenait secret. Cachée sous le feuillage léger, j'épiais du haut d'un ormeau touffu ce qu'elles faisaient: deux d'entre elles gardent sans frauder le dépôt confié à leurs soins: c'étaient Pandrosos et Hersé; seule Aglauros traite ses soeurs de peureuses; elle défait les noeuds de sa main; et à l'intérieur de la corbeille elles aperçoivent le petit enfant et un serpent étendu à ses côtés. Je rapporte tout à la déesse et, en récompense de ce service, je m'entends dire que Minerve me chasse du nombre de ses protégés et je suis mise après l'oiseau des nuits. Mon châtiment peut apprendre aux oiseaux à ne point se compromettre par leur babil.

 

APOLLODORE, Bibliothèque, III, 14, 6
Ἀθηνᾶ παρεγένετο πρὸς Ἥφαιστον, ὅπλα κατασκευάσαι θέλουσα. Ὁ δὲ ἐγκαταλελειμμένος ὑπὸ Ἀφροδίτης εἰς ἐπιθυμίαν ὤλισθε τῆς Ἀθηνᾶς, καὶ διώκειν αὐτὴν ἤρξατο· ἡ δὲ ἔφευγεν. Ὡς δὲ ἐγγὺς αὐτῆς ἐγένετο πολλῇ ἀνάγκῃ (ἦν γὰρ χωλός), ἐπειρᾶτο συνελθεῖν. Ἡ δὲ ὡς σώφρων καὶ παρθένος οὖσα οὐκ ἠνέσχετο· ὁ δὲ ἀπεσπέρμηνεν εἰς τὸ σκέλος τῆς θεᾶς. Ἐκείνη δὲ μυσαχθεῖσα ἐρίῳ ἀπομάξασα τὸν γόνον εἰς γῆν ἔρριψε. Φευγούσης δὲ αὐτῆς καὶ τῆς γονῆς εἰς γῆν πεσούσης Ἐριχθόνιος γίνεται. Τοῦτον Ἀθηνᾶ κρύφα τῶν ἄλλων θεῶν ἔτρεφεν, ἀθάνατον θέλουσα ποιῆσαι· καὶ καταθεῖσα αὐτὸν εἰς κίστην Πανδρόσῳ τῇ Κέκροπος παρακατέθετο, ἀπειποῦσα τὴν κίστην ἀνοίγειν. Αἱ δὲ ἀδελφαὶ τῆς Πανδρόσου ἀνοίγουσιν ὑπὸ περιεργίας, καὶ θεῶνται τῷ βρέφει παρεσπειραμένον δράκοντα· καὶ ὡς μὲν ἔνιοι λέγουσιν, ὑπ᾽ αὐτοῦ διεφθάρησαν τοῦ δράκοντος, ὡς δὲ ἔνιοι, δι᾽ ὀργὴν Ἀθηνᾶς ἐμμανεῖς γενόμεναι κατὰ τῆς ἀκροπόλεως αὑτὰς ἔρριψαν. Minerve étant venue prier Vulcain de lui faire une armure, ce dieu, que Vénus avait abandonné, devint amoureux de Minerve, et se mit à la poursuivre; elle prit, la fuite : il parvint cependant à la joindre, quoiqu'avec beaucoup de peine (car il était boiteux), et chercha à la violer ; mais Minerve, qui était vierge et très sage, se défendit, si bien qu'il ne put parvenir à son but, et il laissa des marques de sa passion sur la jambe de la déesse, qui en ayant horreur, les essuya avec un morceau de laine qu'elle jeta à terre. Elle s'enfuit, et Erichthonius naquit de ce qu'elle avait jeté à terre. Minerve l'éleva à l'insu des autres dieux, et voulait le rendre immortel : elle le mit dans une ciste, qu'elle confia à Pandrose, fille de Cécrops, en lui défendant de l'ouvrir. Les sœurs de Pandrose poussées par la curiosité, l'ouvrirent, et trouvèrent un serpent entortillé autour de l'enfant. Les uns disent qu'elles furent tuées sur-le-champ par le serpent ; suivant d'autres, Minerve les rendit furieuses, et elles se précipitèrent du haut de la citadelle

Érichthonios prit possession du trône d'Athènes, y établit le culte d'Athéna et lui bâtit un temple, l'Érechthéion. Il épouse Praxithée, une naïade. Elle lui donne un fils, Pandion, qui lui succéda sur le trône. On lui attribue la création des Panathénées et l'invention du char à quatre roues, sur lequel Zeus l'enlève ensuite au ciel pour en faire la constellation du Cocher.


Pour comparer :
– Willem van Herp, Découverte d'Erichthonios par les filles de Cécrops
– Jacob JORDAENS, Les filles de Cécrops découvrant l'enfant Erichthonios (musée d'Anvers)
– RUBENS, Erichthonios découvert par les filles de Cécrops


<== Retour