<== Retour

 

Jeudi 5 mars 2020

Mathieu ENGERBEAUD

Les défaites militaires de la conquête romaine
sous la République

 

 

L'histoire des premières conquêtes romaines a subi des déformations nombreuses, car les auteurs qui en racontent les événements ont vécu des siècles après les faits et réécrit les guerres à travers le point de vue du conquérant. L'expansion romaine a donc été racontée dans l'Antiquité comme un processus cohérent et ponctué de nombreuses victoires aussi décisives les unes que les autres. Bien que les auteurs antiques admettent l'existence de défaites ponctuelles, il n'en demeure pas moins que toutes les guerres romaines sont présentées comme des succès éclatants et que le peuple romain ignore ce qu'est une guerre perdue.

Dès lors, dans une histoire écrite par le vainqueur, quelle est la place accordée aux défaites de Rome dans la conquête ? Quelles ont été les logiques mises en œuvre par les auteurs anciens pour amplifier les victoires, masquer les défaites et, plus largement, intégrer les premières guerres de Rome à une histoire patriotique qui sert les intérêts de générations postérieures ?

Mathieu Engerbeaud a publié :

Rome devant la défaite (753-264 av. J.-C.), Les Belles Lettres, 2017.

Les Premières guerres de Rome (753-290 av. J.-C.), Les Belles Lettres, 2020.


<== Retour