<== Retour


Jeudi 4 avril 2019

Daniel JUSTENS

LA MATHÉMATIQUE DU CHAT DE PHILIPPE GELUCK

 

Vous ne vous en doutiez pas :
les Chats de Geluck sont une œuvre cryptée
dans laquelle sont cachés
tous les fondements des mathématiques modernes...


 

DANIEL JUSTENS

Né à Bruxelles en 1955, agrégé en mathématiques et docteur en administration des affaires, Daniel Justens est un passionné de bandes dessinées.

Il a publié dans la revue Tangente : Mathématiques et biologie (2011), Jeux mathématiques et culturels (2012), Mathématiques de l'esthétique à l'éthique (2014).

Il a publié deux études sur les albums Tintin de Hergé :
HerGPS, l'univers géographique d'un célèbre reporter, 2011
Tintin Ketje [garçon] de Bruxelles, 2004 (étude linguistique consacrée à l'usage du dialecte bruxellois dans les BD de Tintin)

Il s'est associé avec Philippe Geluck pour publier en 2008 La mathématique du Chat.

C'est en lisant les strips du Chat que Daniel Justens a fait une découverte fondamentale : les syllogismes et les impasses logiques du félin, dont la fonction première était de faire rire, recelaient en fait tous les fondements des mathématiques modernes. C'est ainsi que, grâce à DanieL Justens, l'oeuvre cryptée de Philippe Geluck a pu enfin éclater au grand jour...


Daniel Justens et Philippe Geluck

 


QUI EST PHILIPPE GELUCK ?

Philippe Geluck est né à Bruxelles en 1954. Son père et son grand frère sont graphistes et lui-même est l'auteur de petits dessins humoristiques. Il fait un peu de théâtre et anime des émissions humoristiques pour la Radio Ténévision Belge, puis est chroniqueur dans quelques émissions de la télévision française.

En 1983, il crée Le Chat, un personnage de bande dessinée qui va le rendre célèbre. Plus d'une vingtaine d'albums ont été publiés entre Le Chat (2001) et Chacun son Chat (2017), en passant par La Vengeance du Chat, Ma langue au Chat, Le Chat est content, L'Affaire le Chat, Et vous chat va ?, La marque du Chat, Le Chat Erectus, etc. etc.

 


 

FLORILÈGE
OU... LA CHAGESSE DU CHAT

• Au fond, dans Paris, n'est-il pas un peu idiot d'avoir construit le pont Neuf alors qu'il n'y a ni pont Huit ni pont Dix ?

• L'année de naissance de Rembrandt, moins l'année de naissance de Rubens, moins l'âge de Picasso en 1903 = la ville natale de Paul Valéry.

• « Ils étaient six marcheurs qui marchaient sur la route » : cet admirable alexandrin comporte autant de pieds que les gens dont il parle…

• Si tu divises ton âge par 4 et que tu multiplies le double du résutat par 2, tu sauras combien de bougies tu dois mettre sur ton gâteau d'anniversaire.

• Entre deux anniversaires, il s'écoule exactement le temps nécessaire à la cuisson de 175.000 œufs à la coque : c'est plus qu'il n'en faut !

• Celui qui n'a rien parmi ceux qui n'ont pas grand-chose a cependant l'air d'avoir plus que celui qui n'a rien parmi ceux qui ont tout.

• Logiquement, je devrais dire le double de ce que je pense vu que je ne pense pas la moitié de ce que je dis.

• Pour perdre sa moitié, il y a deux solutions : devenir veuf ou maigrir de 50 %.

• Les amis de mes amis sont mes amis. Les amis de mes ennemis sont mes ennemis; les ennemis de mes ennemis sont mes amis.

• Si on était capable de voir à 40.000 km, on se verrait de dos.

• Faute avouée est à moitié pardonnée. Donc faute à moitié avouée est pardonnée à un quart. Et faute deux fois avouée est entièrement pardonnée.

• Si un homme averti en vaut deux, un homme à moitié averti en vaut un. Donc un homme à moitié averti vaut un homme pas averti du tout.

• Il y a deux fois plus de suicides chez les hommes que chez les femmes. Mais il y a deux fois plus de tentatives de suicide chez les femmes que chez les hommes. Le hommes sont donc quatre fois plus efficaces que les femmes.

• Pour fumer moins, il faut éviter de fumer des cigarettes entre celle qu'on est en train de fumer et la prochaine qu'on allumera.

• On ne pourra jamais compter toutes les étoiles qui nous entourent. De toute façon ce serait inutile: il suffit d'en compter la moitié et de multiplier par deux.

• Les petits revenus réclament une augmentation et il semble que satisfaction leur doit donnée: le nombre de petits revenus augmente sans cesse.

• Notons que si les premiers seront les derniers et que les derniers seront les premiers, ça ne change strictement rien pour ceux qui sont au milieu.

• Dans une file de 13 personnes, le dernier a un avantage sur le 7e, c'est que, lorsqu'il se retourne, il devient la premier, tandis que, quand le 7e se retourne, il est toujours le 7e.

• Il y a les malins et les pas malins; et le moins malin des malins n'est pas beaucoup plus malin que le plus malin des pas malins. Mais, en cas de nombre impair, il peut être les deux à la fois.

• Refuser de ne pas vouloir ne rien dire, c'est bien si ce qu'il y a à dire est le contraire de ce qui ne doit pas ne pas être dit.

• A propos des "hordes encaleçonnées sudoripares" [les équipes de footballeurs] : si je comprends bien, pour les uns le but est atteint si le but est atteint et, pour les autres, le but est atteint si le but n'est pas atteint.

• Si je vous dit que je suis un menteur, je n'en suis pas un puisque je dis la vérité. Si je vous dis que je ne suis pas un menteur, je ne dis pas la vérité, donc j'en suis un.

• Il m'arrive de douter de tout et je ne suis même pas toujours certain d'être sûr de douter.

• Les règles de la démocratie veulent que ce soit la majorité qui ait raison. Et si la majorité avait tort ? me direz-vous. Ça ne change rien: la majorité aurait raison d'avoir tort.

• Il y a les choses dont on parle et les choses dont on ne parle pas. Mais dire qu'il y a des choses dont on ne parle pas, c'est en parler. Et comment savoir qu'il y a des choses dont on ne parle pas, si on n'en parle pas ?

• Le type qui a dit que seuls les imbéciles ne changeaient pas d'avis n'était pas un imbécile. Alors il a changé d'avis et il a dit que seuls les imbéciles changeaient d'avis. Et comme il n'était pas un imbécile, il n'a plus changé d'avis.

• Même dans les nombres la parité n'existe pas : on dit « un » et on dit « une »; mais, après, les milliards de chiffres qui suivent sont tous masculins.


<== Retour