<== Retour


Mardi 4 décembre 2018

Florence COSTECALDE

GISÈLE HALIMI, AVOCATE ET MILITANTE FÉMINISTE


 

Florence COSTECALDE

Elle a publié en 2008 La Beauté du geste un ouvrage sur la danseuse, humoriste et danseuse allemande Valeska Gert (1892-1978). Adulée dans les années 20 comme artiste du cabaret politique berlinois, Valeska Gert incarna l'esprit de fête et de scandale de cette génération qui dansa au bord du volcan. Elle créa une danse instinctive et sauvage qui fit d'elle l'incarnation d'une époque géniale et troublée. Les nazis la désigneront parmi les indésirables de leur exposition "Le Juif éternel". Elle croisa Greta Garbo, Louise Brooks, Schlôndorff, fut l'égérie fantasmée d'Eisenstein... Mais, ne transigeant jamais sur sa liberté, elle connut la solitude et le dénuement.


POUR MIEUX CONNAÎTRE GISÈLE HALIMI

Zeiza Gisèle Élise Taïeb, née en Tunisie en 1927, s'est fait remarquer, dès son adolescence, par son refus d'accepter l'état d'infériorité dans lequel ses parents voulaient la tenir, au nom de la tradition, simplement parce qu'elle était une fille. Elle écrira plus tard: "C'est parce que ma souffrance de fille m'asphyxiait que je devins, instinctivement d'abord, féministe."

Devenue avocate à Tunis, puis à Paris en 1956, elle se maria trois fois, eut trois garçons et garda le nom de son second mari, Paul Halimi.

Femme engagée, elle milita pour l'indépendance de l'Algérie et soutint la cause de l'algérienne Djamila Boupacha, torturée et condamnée à mort pour avoir tenté de faire exploser une bombe en 1959 dans une brasserie d'Alger.

Féministe, auteur de La Cause des femmes (1973), elle milita pour la dépénalisation de l'avortement, la condamnation du viol et pour l'harmonisation des législations européennes concernant les droits des femmes.

* *

Quelques lectures, entre autres…

• Le lait de l'oranger (1988) – Une enfant de huit ans qui engage le combat contre l'institutrice qui la traite de "sale Juive" ou de "sale bicote". Une écolière qui ne se soumet pas au culte rendu à Pétain dans les écoles, du temps de Vichy. Une adolescente qui se révolte contre le Dieu des Juifs, parce qu'il n'accorde pas leur place aux femmes. Une jeune avocate qui refuse de prêter le serment traditionnel, parce qu'elle le juge trop servile... Parcours d'une rebelle, qui permet de retrouver les moments forts d'une vie marquée par des combats difficiles, voire dangereux. Défense des militants du F.L.N. pendant la guerre d'Algérie, ce qui lui vaut d'être arrêtée par les militaires putschistes. Procès de Bobigny sur l'avortement, cause des femmes, Gisèle Halimi ébauche ici une nouvelle réflexion sur le féminisme,

• Fritna (1999) – Gisèle Halimi y décrit son enfance, son rapport à sa mère, son désir d'être aimée par elle, l'incompréhension de ce rapport, de cet amour maternel tant désiré. Livre d'émotion mais aussi de violence où le mythe de l'amour maternel vole en éclats et où, malgré les substituts, se construit une personnalité en révolte contre l'injustice.

• La Kahina (2006) – Gisèle Halimi fait revivre une reine de l'Aurès qui, au VIIe siècle, résista pendant cinq années aux troupes du général arabe Hassan. Entre son amour pour Khaled, le neveu de son ennem,i et son implacable désir de victoire, elle fut une femme exceptionnelle qui, jusqu'à la mort, commanda aux hommes, des montagnes de l'Aurès aux plaines de l'oued Nini.

• Ne vous résignez jamais (2009) – Tout en éclairant un parcours de luttes – faire du viol un crime, défendre le droit à l'avortement, se battre pour la loi sur la parité, contre la violence faite aux femmes, contre la prostitution – Gisèle Halimi construit une réflexion générale sur le féminisme d'hier et d'aujourd'hui. Elle dénonce ainsi le lyrisme convenu sur la maternité, sur le "désir d'enfant", sur les dérives de la procréation assistée.

• Histoire d'une passion (2011) – Gisèle Halimi a toujours rêvé d'avoir une fille. Dans ce livre, peut-être le plus personnel, elle raconte sa passion pour sa petite-fille, qui lui a révélé une part d'elle-même qu'elle ignorait.

• La clause de l'Européenne la plus favorisée : Le meilleur de l'Europe pour les femmes (2008) – Conçu par Gisèle Halimi, il s'agit d'un projet qui ouvre de nouvelles perspectives pour l'Europe. Identifier, à travers les législations des 27 pays membres, les lois les plus avancées pour les femmes, en faire un "bouquet législatif " offert aux 250 millions d'Européennes, tel est l'ambitieux travail que, durant deux ans, juristes, économistes, sociologues et syndicalistes de Choisir la cause des femmes ont mené à bien.


Une biographie toute récente…

Elisabeth Campagna-Paluch, Gisèle Halimi, l'insoumise, CreateSpace Independent Publishing Platform, 2018.