<== Retour


ASSOCIATION ORLÉANAISE GUILLAUME-BUDÉ

 


INFORMATIONS RÉCENTES


 


LA LANGUE GÉNIALE, OU NEUF BONNES RAISONS D'AIMER LE GREC ANCIEN
par Andrea Marcolongo
traduction publiée aux éditions des Belles-Lettres

 

Curieux livre, au succès vraiment inattendu à notre époque où les" humanités" peinent à survivre : 200.000 exemplaires vendus en Italie, sa traduction publiée en dix-sept langues, son auteur reçu le 13 février dernier à la Sorbonne…

Andrea Marcolongo est diplômée de l'Università degli Studi de Milan. Elle a beaucoup voyagé et a vécu dans dix villes différentes, dont Paris, Dakar, Sarajevo et Livourne aujourd'hui. Elle a travaillé comme plume auprès de personnalités politiques. Et elle a voulu faire partager son amour du grec ancien…

Elle montre que le grec ancien, qui peut sembler si étrange, ne nous est pas étranger. Elle nous aide à sentir qu'il y a là quelque chose d'essentiel pour nous, quelque chose qu'il faut préserver, le moyen de se confronter à une autre manière de penser.

Avec La langue géniale elle n'a écrit ni un essai traditionnel ni un manuel scolaire, mais presque un roman sur la signification la plus intime de la langue grecque – une syntaxe de l'âme humaine guidée par le fil rouge du grec ancien, comme la critique l'a définie.

En effet, écrit-elle, le grec ancien est une langue libre et humaine. Libre parce que ses bizarreries, du duel à l'ordre des mots en passant par l'optatif, ne sont pas des contraintes grammaticales, mais laissées au libre choix de ceux qui utilisaient le grec de tous les jours pour parler et écrire. Et ainsi c'est une langue humaine, parce qu'elle laisse aux hommes la responsabilité de choisir non seulement quoi dire, mais encore comment le dire — et ainsi, choisissant en parfaite liberté d'expression un mode verbal plutôt qu'un autre, un duel ou un pluriel — ils disent également qui ils sont.

Le grec est avant tout une langue qui sert à exprimer une idée du monde qui n'appartient qu'à lui : "Ce qui rend la Grèce antique si extraordinaire est qu'elle n'a jamais imposé ni fixé de langue commune, qu'elle soit administrative, littéraire ou religieuse. La liberté linguistique et la compréhension réciproque étaient telles qu'il n'existe rien de comparable dans aucune autre langue. Le grec ancien a donc toujours été une langue démocratique dans le sens le plus étymologique possible du terme: l'usage du grec était confié en toute liberté à son peuple et à sa conscience du monde."

 


UN LIVRE SUR ANNIE DE PÈNE, "L'ANNIE D'ENFANCE" DE LA GRANDE COLETTE

Notre vice-présidente Nicole Laval-Turpin – qui nous a donné deux conférences, l'une en 2012, Colette et Anna de Noailles, l'autre en 2016, Regards sur la Grande Guerre, femmes de lettres sur le front intérieur – a publié, aux éditions de l'Harmattan, deux ouvrages en collaboration avec sa collègue Dominique Bréchemier :
Quelques parcours extraordinaires de femmes de l'entre-deux-guerres (2016)
De George Sand à Louise Michel : combats politiques, littéraires et féministes, 1815-1870 (2017)

Dominique Bréchemier, qui, en 2002, avait soutenu à Orléans, sous la direction de Julie Bertrand-Sabiani, une thèse de doctorat sur Annie de Pène, une femme de lettres à la Belle Époque, vient de publier Annie de Pène, une journaliste au cœur de la Grande Guerre.

Annie de Pène (1871-1918) fut libraire, éditrice, directrice de revues, romancière, journaliste et, comme ses concitoyennes, au cœur de la Grande Guerre. Depuis les tranchées, elle a livré ses reportages pour Le Matin et L'Œuvre. Elle a également décrit la vie des femmes à l'arrière en s'interrogeant sur leur évolution à travers ses reportages et ses chroniques. Entre 1908 et 1918, elle a publié: Pantins modernes, Les Belles Prières, L'Evadée, C'étaient deux petites filles, Une femme dans la tranchée, Confidences de femmes, Sœur Véronique.
Et elle était la mère de Germaine Beaumont (souvenez-vous : dans les années autour de 1960, le mardi soir, sur France-Inter, Les Maîtres du Mystère...)


OÙ EN EST L'ENSEIGNEMENT DES LCA ?
(Langues et Cultures de l'Antiquité)


Deux documents récents peuvent être consultés sur internet :

• UNE CIRCULAIRE MINISTÉRIELLE
parue dans le Bulletin officiel de l'Education Nationale n°4 du 25 janvier 2018
intitulée : MISE EN ŒUVRE DE L'ENSEIGNEMENT FACULTATIF DE LANGUES ET CULTURES DE L'ANTIQUITÉ

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=125517

UN RAPPORT SUR LA VALORISATION DES LANGUES ET CULTURES DE L'ANTIQUITÉ
dû à Pascal Charvet* et David Bauduin
intitulé : LES HUMANITÉS AU CŒUR DE L'ÉCOLE

http://cache.media.education.gouv.fr/file/Racine/49/4/Rapport_les_humanites_au_coeur_de_l_ecole_888494.pdf

Avant-propos, par Pascal Charvet
1- Les Humanités : quelle place pour la France en Europe
2- En France, des effectifs en baisse
3- Forte demande des familles, offre limitée
4- Repenser le recrutement et la formation des professeurs de lettres classiques
5- Pour en finir avec les stéréotypes
6- Quel enseignement des langues et cultures de l'Antiquité
7- Pour le lexique, le théâtre et la Culture humaniste
8- Voyages, projets créatifs et événements festifs
9- Odysseum, la maison numérique des Humanités
Deux exemples pour les professeurs : traitement didactique du mot "Voix" et du mot "Terre"

*Pascal Charvet nous a parlé d'Alexandre le 15 novembre 2016. Parmi les nombreux contributeurs, on trouve les noms d'Arnaud Zuker (qui nous a présenté l'Encyclopédie du Ciel le même 15 novembre), de Florence Dupont (qui nous a parlé du théâtre à Rome le 24 mars 2016), de Patrick Voisin et bien d'autres.


LE FESTIVAL EUROPÉEN LATIN-GREC

Le Festival Européen Latin Grec est une manifestation culturelle et festive dédiée aux langues et cultures de l'Antiquité.

Fondé en 2005 par Elizabeth Antébi, désormais ancré à Lyon, il établit des partenariats dans de nombreux pays et invite au rassemblement  autour de la culture classique et des Humanités.

Le festival se déroule chaque année à la fin du mois de mars et met à l'honneur un texte majeur de la littérature antique.

Se déroulant sur un à quatre jours, il propose des événements  variés soulignant les résonances entre culture classique et monde contemporain : lectures publiques, conférences, spectacles, performances, jeux, concours, visites animées de sites et de musées, reconstitutions historiques, etc. Il aborde de très nombreux domaines  :  archéologie, bande dessinée, beaux-arts, cinéma, création contemporaine, culture populaire, gastronomie, histoire, humour, littérature, mode, musique, mythologie, numérique, patrimoine architectural, philosophie, sport, théâtre, etc.

Il poursuit les objectifs suivants : accentuer la visibilité des langues et cultures gréco-romaines, partager leur richesse avec le plus grand nombre, encourager les jeunes à leur étude, créer des liens entre les différentes cultures du monde d'aujourd'hui.

Après l'Odyssée d'Homère l'an dernier, le thème annoncé pour cette année (du 22 au 25 mars) est Les Métamorphoses d'Ovide.

Consulter :

http://festival-latingrec.eu/


COMPTES RENDUS DE NOS CONFÉRENCES DE CETTE SAISON

Le compte rendu de la conférence de Sylvie MORISHITA (11 janvier 2018) est dans les Archives de ce site, en même temps que le résumé qui paraîtra dans le Bulletin National.

On y trouve aussi, pour la saison 2017-2018, le compte rendu de la conférence de Yasmin HOFFMANN sur Elfried Jelinek (3 octobre 2017).

http://www.bude-orleans.org/archives/conf7.html#20171003


 

Pour nous permettre de parcourir, en moins de 700 pages, tout un panorama de la pensée de l'Antiquité grecque et latine, les éditions Les Belles-Lettres ont publié, en novembre 2017, un choix de traductions de pages philosophiques échelonnées sur une dizaine de siècles, depuis l'Athènes classique jusqu'à l'Empire romain déclinant, précisément depuis Pythagore jusqu'à Boèce. Il s'agit de

BIBLIOTHÈQUE IDÉALE DES PHILOSOPHES ANTIQUES

textes rassemblés et présentés par Jean-Louis Poirier

On y trouvera un condensé des « humanités » sur lesquelles s'est fondée la culture européenne et qui nous surprennent encore par leur actualité et leur pertinence.


Le jeudi 9 novembre le prix Médicis a étédécerné à

YANNICK HAENEL

pour son dernier livre Tiens ferme ta couronne, qui dit les tribulations d'un homme qui ne parvient pas à caser le gros scénario qu'il vient d'écrire sur Hermann Melville, l'auteur de Moby Dick.

On se souvient de l'entretien entre Yannik Haenel et Catherine Malissard
à propos de son livre Je cherche l'Italie en septembre 2015.


Emilia NDIAYE et Franck COLLIN, tous deux membres de notre association, ont participé à l'ouvrage collectif récemment paru :

LOIS DES DIEUX, LOIS DES HOMMES

sous la direction de Patrick Voisin et de Marielle de Béchillon
éd. L'Harmattan, 37,50 €

– E. Ndiaye : Le scelus nefas dans Médée et Phèdre de Sénèque: ordres du roi, vengeances de femmes et lois des dieux.

– F. Collin : L'utopie, réflexion sur les lois les meilleures.